lundi 29 mai 2017

Fiche Historique, les Châteaux-Forts. Passy-en-Valois






















Fiche N° XXII


Armorial du royaume de France (ancien)

 







۩   Le Château de Passy, à Passy-en-Valois 










Sur les hauts plateau du Valois du versant septentrional de la colline, Passy, proche du département de l'Oise, entre Villers-Cotterêts et Château-Thierry, deux entités, posséda sa place-forte du XIIe et XIIIe siècle, importante, elle était entourée d'une enceinte fortifiée autour d'une cour carrée.












Dénomination : Château-Fort 


Localisation :   02470, Passy-en-Valois, département de l'Aisne.


Région : Hauts-de-France


Année de construction : XII e siècle





L'Architecture

Construit sur une place rectangulaire, il se dessinait comme un parallèlogramme flanqué de quatre grosses tours à chaque angle suivit d'autres tours médianes qui venaient flanquer le milieu des courtines à l'exception de la courtine méridionale.
La porte d'entrée était éperonnée de deux tours saillantes ornées de bosselage en pierre diamantées imitant des boulets de canon ancrés dans la muraille criblés de trous fait par les bicayens (basques espagnol) durant les XV et XVIe siècle. Cette forteresse ne possédait pas de donjon, une première enceinte englobait l'église, une basse-cour, un vallum (une palissade) qui servait de contre-coupe au Nord, de larges fossés à fond de cuvette de 15 mètres de large sur 6-7 mètres de profondeur, un pont-levis dressé sur trois arches et terminé par une bascule accompagnée de deux tourelles saillantes.

Ce château possédait bien évidemment les logis des seigneurs, ceux de la garnison, les écuries et les bâtiments du quotidien, ces bâtiments laissaient une libre place à une cour d'environ 80 à 100 mètres de long. Les tours et les courtines étaient plus épaisses que le reste de la construction. Un corps de logis élevé au XVIe siècle au Nord-Est de l'enceinte, était flanqué d'une tourelle avec escalier conduisant dans de grands appartements.

Le château possédait deux grosses tours perçées de petites fenêtres très étroites à chaque coté de l'entrée, ainsi que deux tours à chaque extrémité de la façade principale et deux autres toutes perçées de meutrières.

80 mètres de coté, 10 mètres de diamètre pour les tours, 20 mètres de diamètre pour les tours d'angles, ceci composaient cette place-forte aux dimensions énorme. Les étages des tours étaient voûtés de en croisée d'ogive ou il est possible de retrouver le profil chamfreiné et les culots de retombés caractéristiques du XIIe siècle, elle fut maçonnée de pierre calcaire.

Ancienne place-forte des XIIe et XIIIe siècles entourée d'une enceinte fortifiée autour d'une cour carrée. Les douves furent comblées dans les années 1920. Ce château fut donné par le roi Philippe Auguste à Pierre Tristan son chambellan après la bataille de Bouvines en 1214. L'édifice était flanqué de neuf tours circulaires. C'est Alice qui, mariée à Pierre de Châtillon seigneur de Château-Porcien, y transporta sa demeure et permit à ses descendants de porter le titre de seigneurs de Passy. Le château est en grande partie ruiné lors de la Première Guerre mondiale.





  Matériaux : Pierre





L'histoire

Ancienne place-forte des XIIe et XIIIe siècles entourée d'une enceinte fortifiée autour d'une cour carrée. Les douves furent comblées dans les années 1920. Ce château fut donné par le roi Philippe Auguste à Pierre Tristan son chambellan après la bataille de Bouvines en 1214. L'édifice était flanqué de neuf tours circulaires. C'est Alice qui, mariée à Pierre de Châtillon seigneur de Château-Porcien, y transporta sa demeure et permit à ses descendants de porter le titre de seigneurs de Passy. Le château est en grande partie ruiné lors de la Première Guerre mondiale.

La commune est la seule de tout le canton de Neuilly-Saint-Front a ne pas avoir d'école. La première école sera ouverte en 1887 avec comme première institutrice Madame M. Lévêque. La classe comprend alors une vingtaine d'enfants (filles et garçons).

Passy-en-Valois fut occupé par les troupes allemandes lors de la Première Guerre mondiale. L'ancienne église avec son chevet de style gothique a été détruite lors de la guerre. L'église a été reconstruite au même emplacement dans un style 1920 après la guerre et possède de magnifiques vitraux. Un terrain d'aviation militaire aurait existé durant la guerre près de la ferme du Mosloy.
Les ruines de l'ancienne place-forte sont rachetées après la Première Guerre mondiale par Jacques Ferté qui en fit une ferme de plus de 400 hectares qui reste le moteur économique de ce petit village du Valois. En 1940, elle comptait une quarantaine de salariés. Elle comprenait alors une partie d'élevage important avec notamment des bovins et des vaches laitières. C'est sous l'impulsion de Jacques Ferté et de la JAC que se développe les premières coopératives agricoles avec la coopérative de blé à la Ferté-Milon.


On ne connaît pas l'origine de Passy mais elle paraît remonter assez haut Aussi ce village qui portait le titre de châtellenie et dont relevaient vingt arrière fiefs eut il des seigneurs particuliers dès le XIe siècle

*  Les différents seigneurs du fief

- 1er seigneur, Guillaume de Pacy, fin du XIe siècle, 1088. La maison de Pacy, domus de Paceio, est une chatelennie reconnu par Philippe Auguste.

- 2e seigneur Pierre Tristan, XIIe siècle, originaire du Soissonnais.

- 3e seigneur, milieu du XIIIe siècle, Pierre II du Chatel.

- 4e seigneur, en 1303, Philippe Ier.

- 5 e seigneur, début du XIVe siècle Philippe II.

- 6e seigneur, milieu du XIVe Jean de Pacy.

- 7e seigneur, en 1388, Renaud.

- 8e seigneur, en 1415 Louis de Pacy.

- 9e seigneur, en 1450, Guy de Broyes.

- 10e, Nicolas de Broyes.

- 11 et 12e seigneur, en 1486, Charles et Hugues de Broyes.

- 13e seigneur, Jean de Broyes.

- 14e seigneur, en 1529, Henri de Lenoncourt.

- 15e seigneur, en 1569, Robert de Lenoncourt.

- 16 et 17e seigneur, en 1572, Le Clerc de Fleurigny et Charles de Vergeur.

- 18 et 19e seigneur, en 1623, Nicolas de Nettancourt et Goujon de Thuizy.

- 20e seigneur, en 1700, Jérome-Joseph de Thuizy.

- 21e seigneur, en 1740, Louis-François de Thuizy.

- 22e seigneur, en 1777, Jean-Baptiste-Charles Goujon de Thuizy.












Passy sur la base Mistral
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr

Un document sur le château
http://www.sahs-soissons.org

Un document de l'instituteur au XIXe siècle sur la commune
http://archives.aisne.fr/

Un vieux document sur le château, la ville
http://archives.aisne.fr




Tourisme Aisne
http://www.jaimelaisne.com/




La ville de Passy-en-Valois

https://fr.wikipedia.org/wiki/Passy-en-Valois

http://www.communes.com/picardie/aisne/passy-en-valois_02470/
























Aucun commentaire: