vendredi 29 juillet 2016

Fiche historique, les forteresses; Château-Thierry



























Fiche Historique N°18



Château-Thierry est une commune française située dans le département de l'Aisne et la région des Hauts-de-France. Dominant la vallée de la Marne, Château-Thierry a vu s'édifier son château-fort un peu plus haut, sur les hauteurs de la ville. Surplombant la Marne, qui, autrefois permettait la naviguation vers l'Est du royaume et  le centre de la Champagne, le château-fort fut construit très tôt, les Comtes de Champagne veillèrent à la bonne marche de cette place forte importante.







Armoirie des Capétiens





Dénomination : Forteresse


Localisation :  02400 Château-Thierry, département de l'Aisne.

Région : Hauts-de-France (Picardie)



Année de construction :  XIIIe siècle 











Architecture :

 
L’une des plus anciennes forteresses au Moyen-âge possédait en son centre un donjon, mentionné pour la 1ère fois en 923 par Flodoart. Au XIIe siècle, ce sont 11 tours qui furent élevées. Les salles souterraines ont été pour partie créées lors de l’extraction de pierres calcaires de construction au XIe siècle. Au XIIe et XIIIe siècles, elles sont renforcées d’arcades pour servir de cellier seigneurial. Les soubassements d’une tour d’enceinte du château du XIIe siècle sont encore visibles.
La forteresse est aménagée pour l'usage du canon au lors de remaniements survenus au cours des XVe et XVIe siècle.
La forteresse possédait un donjon qui fût plus tard rasé pour en faire une plate-forme d'artillerie établit au devant un fossé sec enjambé par un pont, ainsi qu'une nouvelle porte en avant de la porte Saint-Jean
Si le site du château a révélé une occupation remontant au Ve siècle, les murs et tours actuellement visibles sont le fruit de campagnes successives s'échelonnant du IXe au XVIIe siècle, la plus importante étant celle effectuée par le comte Thibaud IV autour de 1220-1230.




Matériaux: pierre





Historique:

L'occupation la plus ancienne du site du château semble être du Ve siècle, mais la construction subsistante la plus ancienne est le donjon, siège de l'aula carolingienne, édifié au IXe ou Xe siècle, et transformé au XIIe siècle en tour maîtresse de défense.
De l'église paroissiale Notre-Dame du château, devenue prieuré prémontré dans le 2e quart du XIIe siècle, subsistent des chapiteaux datables de la 2e moitié du XIe siècle qui proviendraient de sa crypte. En 1105, le comte de Champagne Thibaud le Grand fit élever une chapelle Saint-Thibaud (détruite dans le 4e quart du XVe siècle).
Le mur d'enceinte a pour l'essentiel été construit dans les années 1220, tandis que l'ouvrage d'entrée, connu sous le nom de porte Saint-Jean, a été réalisé vers 1300.
Au 4e quart du XVe siècle, le Bâtard de Bourgogne arasa le donjon pour en faire une plate-forme d'artillerie et établit au devant un fossé sec enjambé par un pont, ainsi qu'une nouvelle porte en avant de la porte Saint-Jean (détruite).
Au le 3e quart du XVIe siècle, un nouveau logis (le précédent est indatable) est construit pour François, duc d'Alençon (il en subsiste un relevé de 1648). Un autre logis est construit pour le cardinal de Richelieu au 2e quart du XVIIe siècle, lui aussi détruit. La nef de l'église Notre-Dame est détruite des 1698, tandis que l'ensemble des constructions qui s'élevaient sur la plate-forme du château disparaissent entre 1798 et 1814, ne laissant subsister que l'enceinte et le donjon arasé

D'abord oppidum gaulois, place mérovingienne, puis carolingienne, le château abrita le roi fainéant Thierry IV sous la tutelle de Charles Martel. Les comtes de Champagne en relevèrent les ruines aux xe et xiie siècle. En 1105 Hugues Ier de Champagne incorpore la cité à son domaine propre. Thibaud IV de champagne y entreprend après 1229 d'importants travaux. En 1285 le château est rattaché au domaine royal, avant cette date les sires de Coucy en étaient châtelains. Au début du XVe siècle, le château est cédé à Louis d'Orléans. À sa mort il fait retour à la couronne.

 Les remparts ont été construits progressivement entre le IXe et le XVIIe siècle, notamment par le comte Thibaut IV de Blois. Dès le début du XIXe siècle, les murailles du château sont rasées, ne laissant que les remparts, la porte Saint-Pierre, la porte Saint-Jean et la poterne..










* Le patrimoine à Château-Thierry

Sur la base Mérimée
http://www.culture.gouv.fr

Jean de La Fontaine et la ville
http://www.la-fontaine-ch-thierry.net

L'approvisionnement et les structures en eau du château
http://www.persee.fr/



Tourisme Aisne
http://www.evasion-aisne.com




La ville de Château-Thierry

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chateau-Thierry

http://www.chateau-thierry.fr/





















Aucun commentaire: