mardi 19 janvier 2016

Fiche historique, les châteaux-forts. Boësses






















Fiche N° I



Armorial appartenant à la France des capétiens

 





۩   Le Château-fort d'Aulnay-sous-Boësses à Boësses.











A deux pas de la Seine et Marne, de Beaumont-en-Gâtinais, situé dans la région agricole du Gâtinais riche, au tout début du Loiret, Boësses, et ses 408 habitants constituent les premiers pas vers un environnement, une contrée riche; l'Orléannais, la Sologne, plus loin, les châteaux de la Loire....
Jeanne d'Arc, la Maison Valois-Orléans sont des noms, des concordances que nous connaissons tous...


















Dénomination : Château-fort


Localisation :  45390 Boësses, département du Loiret


Région : Centre-Val de Loire


Année de construction :  XIIIe siècle





Architecture : 

Aulnay est un ancien Château-Fort médiéval, dont la tour datant du début du XIIIe siècle est en parfait état. A 95 km de Paris, au Sud-Ouest, à égale distance entre Fontainebleau et Orléans (45 km), le château-fort se situait dans un vallon, entre bois et champs, une petite rivière battant non loin, et l'on peut voir les anciennes douves qui l'entouraient.
À la mort de Pierre le Vicomte, combattant de la Guerre de Cent Ans, la moitié du château est mystérieusement inhabité pendant plus d'un siècle et les documents historiques sont rares. On ne sait pas comment, à la fin du XVIe siècle, le château échoit à un certain Jean de Beauxeneles. Le château a manifestement connu une longue période d'abandon entre le XVIe et le XVIIIe siècle.
Les terres sont rattachées à l'hôtel-dieu de Beaumont qui les cède aussitôt au seigneur du lieu. L'historien Alfred Charron cite l'exemple d'un bail seigneurial à un laboureur de Boësses d'un arpent de terre.
L'exploitation agricole d'Aulnay éclipse pendant plusieurs et plusieurs décennies la beauté historique du château, ce dernier laissé dans l'ombre. En 1718, enfin, les seigneurs de Beaumont font relever une partie des ruines du château et restaurent la vieille tour. Les travaux ont nécessité (selon l'historien Alfred Charron) quatre poinçons de chaux, huit de ciment, huit bottes de lattes, huit livres de clous et un millier de tuile.



.

Matériaux : Pierre





Historique :


- Sevin, Jean Ier et Jean II d'Aulnay ( 1225 - 1309 )
Le premier seigneur qui prit au début du XIIIème siècle le nom de Boësses est un certain Sevin de la famille des Pithiviers-Escrennes. À la mort de Sevin de Boësses en 1225, son fils aîné Raoul devient seigneur de Boësses tandis que Jean, le cadet, hérite d'Aulnay-sous-Boësses qu'il tient en fief de son aîné. Mort jeune, Jean Ier d'Aulnay-sous-Boësses laisse deux enfants: Hugues d'Aulnay, chevalier, rentier à Puiseaux et Jean II (Johanes de Alneto sub Buxiis) qui hérite d'Aulnay-sous-Boësses.
Jean II est reçu chevalier de l'Hôtel du Roi en 1256. On le perd de vue pendant 16 ans puis on le retrouve en 1272 dans l'expédition menée contre le comte de foix.


- Marguerite de la Chapelle et la construction du château-fort d'Aulnay

Jean II d'Aulnay avait épousé Marguerite de la Chapelle, cousine éloignée du seigneur de la Grange-sur-Briarres. Un de ses textes de cette période permet aux historiens de situer la construction du château-fort d'Aulnay entre la création du fief pour l'héritage de Jean Ier en 1225 et le départ de Jean II pour Carcassonne en 1304 ou 1305.Vers 1360, Liesse d'Aulnay, petite-fille de Marguerite de la Chapelle, épouse Jacques d'Échainvilliers.


- La région d'Aulnay-sous-Boësses: théâtre de la Guerre de Cent Ans ( 1337 - 1453 )

Lors de la visite des places fortifiées en 1367, les inspecteurs Charles de Bouville et Taupin du Plessis inscrivent le mercredi 7 juillet dans leur rapport au roi: " chastel et for de Ausnoy qui est à messire Jacques d'Archienvilliers " ( château-fort d'Aulnay qui est à monsieur Jacques d'Echainvilliers ).
En 1424, l'armée anglaise occupe le Pithivierais. Pierre le Vicomte, petit-fils de Liesse et Jacques d'Échainvilliers, était le propriétaire du château d'Aulnay-sous-Boësses. Il décide de rejoindre la poche de résistance qui s'organise au château d'Yèvre, à quelques kilomètres du château d'Aulnay-sous-Boësses.
En octobre 1428, il combat à Orléans et participe l'année suivante à la libération de la ville sous les ordres de Jeanne d'Arc ( 8 mai 1429 ).










* Le château-fort
http://baratier.pagesperso-orange.fr/



La ville de Boësses
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bo%C3%ABsses


http://www.cc-terrespuiseautines.fr/index.php/boesses











Aucun commentaire: