samedi 9 avril 2016

Fiche historique, les châteaux-forts. Lavilletertre























Fiche N° X

Armorial appartenant à la France des capétiens

 





۩   Le Château-fort de Lavilletertre, à Lavilletretre.



Lavilletertre est une commune du Vexin français traversée par la Viosne qui prend sa source non loin de là, et alimente un premier étang en contrebas du tertre.. Le village est situé dans l'axe Chaumont en Véxin-Marines, avec Magny-en-Véxin à l'Ouest.


















Dénomination : Château-fort


Localisation :  60240 Lavilletertre, département de l'Oise.


Région : Hauts de France (Picardie)


Année de construction :   XIIe siècle





Architecture : 

Les ruines du château de La Villetertre dans le Vexin français offrent un exemple authentique de l architecture à plein cintre. Il ne reste que le donjon de forme rectangulaire ayant quinze mètres sur douze élevé de vingt mètres son revêtement est plutôt en blocage qu en appareil régulier Les faces du Nord et de l' Est ont des fenêtres romanes larges ornées de tores et de colonnettes portant des chapiteaux carrés garnis de feuilles variées, on remarque, au-dessus, quelques meurtrières et des petites baies carrées. Une tourelle polygone occupe l' angle Nord-Ouest.
Les murs épais de deux mètres étaient entourés de fossés dont les vestiges sont encore apparents Cette forteresse fut détruite en 1418 par les Anglais. 

* La maison forte de Lavilletertre n’existe plus aujourd’hui, elle a été démolie en 1922, une étude a été réalisée en 1919 par Léon Régnier. Cet édifice imposant datable des années 1170, était de forme rectangulaire de 24m sur 11m (sans les contreforts aux angles) pour une hauteur de 14m (identique à la maison forte d’Aincourt). Cet édifice était constitué de deux niveaux sur plancher en bois séparés par un épais mur de refend, orienté Est-Ouest intégrant l’escalier distribuant les différents étages. Ainsi chaque niveau comportait 2 pièces distinctes. A l’angle Nord-Ouest, une tourelle de latrines, éclairés par 3 vastes fenêtres en plein cintre, était accessible depuis le RDC par un escalier droit rampant dans l’épaisseur des murs (comme une gaine de circulation).

La tour logis se présence sous la forme d’un rectangle de 21m x 11m et de 14m de haut aux murs épais de 1,70m pour les faces Est et Nord, de 2, 35m pour la face Ouest et de 2,20m pour la face Sud. Elle est construit en blocage avec des pierres non équarris mélangé à de la chaux faisant office de mortier et chaîné aux angles avec de la belle pierre de taille. Les angles Nord Est, Sud Est, Nord et Sud sont renforcés par des contreforts à 2 ressauts épais de 0,85m et haut de m.
Au milieu de la face Nord un contrefort de 2,12m d’épaisseur abrite le conduit des cheminées du rdc et du premier niveau.
Les faces du Nord et Est ont des fenêtres romanes larges ornées de tores et de colonettes portant des chapiteaux carrés garnis de feuilles variées, on remarque au-dessus quelques meurtrières et des petites baies carrées. Une tourelle polygone occupe l'angle Nord-Ouest. Les murs étaient entourés de fossés dont les vestiges sont encore apparents. Cette forteresse fut détruite en 1448 par les Anglais Cambry en a publié une figure médiocre dans Patins de la Description du département de l Oise.




Matériaux : Pierre




Historique :


A l’origine Lavilletertre pourrait être une villa Gallo-romaine. L’étymologie Lavilletertre voudrait dire la ville du tertre, faisant référence à un tertre soit Celtique (tombeau) ou à une motte castrale du temps des invasions Scandinaves. On peut imaginer qu’il y eu une motte castrale comme à Saint Martin du Tertre (95).
On peut imaginer un fief des Boury (ou Maudetour) aux XI et XIIs puis à la famille de Trie au XIIIs. On ne sait rien de l’histoire de Lavilletertre avant le XIVs. En 1368, le fief de Lavilletertre fut donné par Charles V à l’église du Vivier en Brie (autre château de possession royale en Seine et Marne) puis vendue à Hugues de Boulay en 1370. Hugues de Boulay marié à Marguerite de Trie (commune de l’Oise) fut chambellan de Charles VI.
La place forte de Lavilletertre a été prise et détruite par les Anglais à la fin de la guerre de cent ans en 1418 exactement après la défaite d’Azincourt. Au XVs, le fief passa de la famille de Trie à celle de Valliquerville. Lors des guerres de religions à la fin du XVIs (ou début XVIIs), la face Sud disparut (incendié ou miné) ainsi que le bâtiment des communs, à cette époque le domaine appartenait à la célèbre famille de Mornay (possesseur des châteaux de Villarceaux, d’Ambleville et d’Omerville en Val D’Oise). A la fin du XVIIIs, la moitié des faces Ouest et Est s’effondrèrent.

http://hpvexin.free.fr/content/histoire-et-patrimoine/secteur/chaumont/commune/lavilletertre/docs/Lavilletertre-Maison%20forte.pdf














* Un document sur le château


Tourisme oise
http://www.oisetourisme.com/


La ville de Lavilletertre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lavilletertre


http://www.lavilletertre.com/






















Aucun commentaire: