dimanche 1 décembre 2013

Fiche Historique, les Donjons. Briis-sous-Forges











Fiche N° 1


Armorial appartenant à Anne Bolyen

 





۝   La Tour Anne Boleyn, à Briis-sous-Forges




Située au Nord-Ouest du département de l'Essonne, dans l'axe Versailles-Etampes, entre Corbeil-Essonnes et Rambouillet, cette tour carrée, construite à Briis-Sous-Forges est l'unique vestige d'un château médiéval, dont elle était sans doute le donjon. 











Dénomination : Tour, sans doute le donjon d'un château médiéval


Localisation : 12 rue de l'Orme Maillard, 91640, Briis-sous-Forges, département de l'Essonne.


Région : Ile-de-France


Année de construction : IX- XI ième Siècle


Anciennement : Donjon d'un château



Année de destruction ou démolition du Château : 1836.


La forteresse, entourée de fossés franchis par des ponts-levis, comportant une muraille flanquée de tourelles, était implantée au centre du village également fortifié. Au début du XVIe siècle, avant son mariage avec Henri VIII, Anne Boleyn, fille de Thomas Boleyn, ambassadeur de Grande Bretagne en France, séjourne peut-être au château de Briis, propriété des Du Moulin, amis de ses parents, et son nom reste lié à cette tour. En 1772, Guillaume de Lamoignon, comte de Montrevault, fait démolir le château fort alors ruiné, à l'exception de ce donjon, d'une partie des communs, et de deux tourelles qui sont détruites au XIXe siècle.
Ce donjon avait un rez-de-chaussée élevé de quelques marches et quatre étages ; il était flanqué d'une tourelle où existait un escalier donnant accès à chaque étage et se, terminait à sa partie supérieure par une plate-forme crénelée et quatre échauguettes ou petites tourelles d'angles en encorbellement également crénelées; sortes de guérites destinées à recevoir des sentinelles. Les murs ont 3 mètres d'épaisseur dans les fondations. Au rez-de-chaussée était la salle d'audience où le seigneur recevait ses vassaux; un souterrain, en partie comblé par des éboulements, y existait et avait une issue dans la campagne pour permettre aux habitants du château et à la garnison de sortir en cas de siège ou pour attaquer à l'improviste les assiégeants.







Cette tour carrée est l'unique vestige d'un château médiéval, dont elle était sans doute le donjon. La forteresse, entourée de fossés franchis par des ponts-levis, comportant une muraille flanquée de tourelles, était implantée au centre du village également fortifié. Au début du XVIe siècle, avant son mariage avec Henri VIII, Anne Boleyn, fille de Thomas Boleyn, ambassadeur de Grande Bretagne en France, séjourne peut-être au château de Briis, propriété des Du Moulin, amis de ses parents, et son nom reste lié à cette tour. En 1772, Guillaume de Lamoignon, comte de Montrevault, fait démolir le château fort alors ruiné, à l'exception de ce donjon, d'une partie des communs.

En 1772, le château, qui tombait en ruines, fut démoli par le comte de Montrevault qui possédait alors la terre de Briis et qui ne conserva que le donjon et quelques parties des communs, entre autres les cuisines et le colombier qui, depuis, furent transformés en habitations, et deux tours rondes dans l'une desquelles on voyait, peint sur la muraille, un bénitier et au dessous une croix traversée d'un poignard; ces emblèmes semblaient indiquer que c'était en ce lieu que le seigneur haut justicier, ayant droit de glaive, rendait la justice et prononçait ses arrêts. Cette tour fut démolie en 1836 ; la seconde, plus petite, fut conservée jusqu'en 1885 époque à laquelle le donjon ayant été restauré, devint une habitation de plaisance. Ce château, véritable forteresse, était entouré de hautes murailles flanquées de tourelles avec des " Foussez à eau " de 32 toises de long sur 4 de large, garnis de ponts-levis. Indépendamment de l'intérêt qu'offre, au point de vite archéologique, le donjon de Briis, un fait important qui s'y rattache le rend digne d'être classé parmi les monuments historiques. Vers 1506, Thomas Boulen ou Boleyn, alors ambassadeur d'Angleterre en France et parent de Philippe Dumoulin, seigneur de Briis, lui confia sa fille, Aime de Boleyn, âgée de six ans, ,jusqu'à ce qu'elle eut atteint l'âge d'être présentée à la cour ; ensuite, elle retourna en Angleterre et devint demoiselle d'honneur de Marie d'Angleterre, soeur de Henri VIII, qu'elle accompagna en France quand cette princesse vint épouser Louis XII en 1514; elle s'attacha alors à Claude de France, fille de Louis XII, femme de François Ier; puis, elle retourna de nouveau en Angleterre, où elle épousa Henri VIII qui, bientôt, la répudia sous prétexte d'infidélité et la fit décapiter le 19 mai 1536. Ainsi, c'est dans le château de Briis que celle qui fut l'infortunée femme du cruel Henri VIII et la mère de la célèbre reine Élisabeth passa sa première jeunesse.






Matériaux : Pierre











Le donjon

http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2013/02/la-tour-anne-boleyn.html






 La ville de Briis-sous-Forges

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Briis-sous-Forges

 http://www.mairie-de-briis-sous-forges.fr/































sources;

http://noel.bouvet.free.fr/Histoire/Textes/07_Notice_historique_sur_Briis.htm










Aucun commentaire: