dimanche 8 décembre 2013

Fiche historique. Les donjons. Gallardon











Fiche N° 2


Armorial appartenant à la Ville de Gallardon

 





۝   La tour de Gallardon, dit l'épaule de Gallardon, à Gallardon.







La commune est située sur la pente Ouest d’un promontoire commandant les vallées de l’Ocre et de la Voise. Elle est traversée par la vallée de la Voise qui a influencé le tissu bâti qui suit majoritairement la vallée.
Gallardon, située à l’Est du département de l’Eure-et-Loir, en limite du département des Yvelines (environ 7 kilomètres) à quelques « encablures » de la région Ile-de-France, a, au sens de l’ancien découpage cantonal,  fait partie du canton de Maintenon.

 La tour, plus couramment appelée épaule de Gallardon, servait de logis pour les gardes qui étaient au service du baron. elle était aussi  utilisée comme vigie pour surveiller les alentours des fréquents dangers d'invasion.











Dénomination : Donjon


Localisation : 12 Rue des cavaliers, 28320, Gallardon, département de l'Eure et Loir.


Région : Centre-Val de Loire


Année de construction : XII ième Siècle.



Anciennement :Rattaché au château féodal.


Année de destruction ou démolition du Château : XIV-XVième Siècle, durant la guerre de cent principalement, la ville fût détruite, ceci à amener la destruction du château, des remparts, du donjon, des murailles.




Cette tour est construite en pierres meulières, mélangées de silex, noyées dans un mortier de chaux, de sable et de briques pilées formant blocage, très résistant en durcissant.
L'épaisseur du mur varie, avec la hauteur, de 4,50 à 3 m.
Ce donjon complétait le système de défense général du château fortifié et de l'enceinte féodale, avec cinq portes, ses murailles, ses fossés et ses douves.
Le château, dont il y a peu de documents historique, était constitué d'une basse-cour, d'un fossé profond de 8M, d'une chemise quadrangulaire flanquée de tourelles.

La construction remonte au milieu du XIIe siècle, est haute de 38,40 m, le diamètre intérieur est de 9 m et le diamètre extérieur de 18 m. L'épaisseur des murs à la base est de 4,50 m.

Auparavant, il semble que les donjons du Xe et XIe siècles étaient rectangulaires et présentaient des angles morts rendant la surveillance malaisée.

Le premier des trois étages que possèdait l'ancien donjon, était voûté d'arêtes en blocage, un puits, d'un diamètre de 1.20 M perçait la maçonnerie du sol jusqu'au premier.
Le troisième étage reposait sur un plancher de bois, son mur haut de 3.15 mètres est constitué de merlons et de créneaux (le créneau est, au moyen-âge, une ouverture pratiquée au sommet d'un  rempart, -crénelage d'un château- la partie ouverte dans laquelle un homme pouvait se glisser pour défendre le château s’appelle le merlon)








La tour ou l'épaule de Gallardon, vestige d'un château-fort, est Haute de 38 m et était autrefois utilisée pour surveiller les fréquentes menaces d’invasions. De cette période, il ne reste en partie que la tour surnommée « l’épaule », en raison d’une ressemblance très approximative avec cet élément d’anatomie, ou par déformation du latin specula (observatoire). Visible au loin, elle est aujourd’hui tout ce qui reste du château détruit par les troupes du futur Charles VII, pillant au passage selon la légende une grande partie de la richesse de Gallardon.
Bâti au milieu du XIIe siècle, ce donjon de 38 mètres de haut servait de logis aux gardes du baron. Il a été volontairement détruit en 1443 par Dunois, compagnon de Jeanne d’Arc, afin d’éviter que les Anglais ne se réfugient dans ce bastion inexpugnable, construit en Pierre Meulière de Germonval, un hameau de la ville, connue pour sa solidité. D’ailleurs, Vauban l’utilisa pour aménager la Voise, cours d’eau qui traverse Gallardon, utilisé autrefois pour transporter les pierres destinées à la construction de l’aqueduc royal, situé à quelques lieues. Le conduit de cheminée, les différents étages, les fenêtres et les créneaux sont encore visibles, et des groupes scolaires viennent régulièrement découvrir ce haut-lieu de l’histoire locale.





Matériaux : Pierre meulière












Le donjon
http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2013/01/lepaule-de-gallardon.html

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00097119

http://www.123randonnee.fr/a-pied/pedestre-gallardon-l-epaule-de-gallardon.php


Une étude sur l'épaule
http://www.jstor.org/




Gallardon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallardon

http://www.ville-gallardon.fr/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=24&Itemid=31













Aucun commentaire: