mardi 29 décembre 2015

Fiche historique. Les donjons. Boran-sur-Oise
















Armorial appartenant aux rois de France

 





۝   Le donjon de Morancy,  à Boran sur Oise.











En face des magnifiques forêts de Chantilly, à l’endroit où vient mourir la falaise du Thelle, s’étend, parallèlement à la rivière de l’Oise, la bourgade de Boran. Le lieu est un des plus anciennement connu du Beauvaisis, Boran-sur-Oise est située au sud du département de l'Oise, à la limite du Val-d'Oise, sur la rive droite de l'Oise.









Dénomination : Donjon 


Localisation : 60820, Boran sur Oise, département de l'Oise.


Région : Hauts-de-France (Picardie)


Année de construction :  XIII ième Siècle.


Anciennement : Donjon 


Année de destruction ou démolition du donjon : XVe siècle


Architecture : 


Édifice en forme de tour flanquée par une tour cylindrique pourvue d'archères. Porte au rez-de-chaussée. Nombreuses fenêtres géminées à l'étage, à deux baies barlongues surmontées d'un tympan sous arc ogival, avec linteaux évidés de trilobes et oculus quadrilobé.

Rez-de-chaussée voûté de 4 travées sur croisées d'ogives retombant sur un colonne centrale.  Le manoir est d'une forme presque carrée, s'élève sur quatre niveaux et est couvert d'un toit à quatre versants. L'extrémité nord-ouest est flanquée par une tour d'escalier ronde, percée d'étroites meurtrières.
Le premier étage (si l'on ne compte pas l'entresol); est l'« étage noble », avec des fenêtres géminées rectangulaires surmontées d'un oculus et circonscrites par désembrasements en tiers-point de la muraille. À l'intérieur, des bancs sont ménagés dans l'épaisseur des murs.
Le rez-de-chaussée; l'entresol et le second étage ne comportent que des petites fenêtres rectangulaires, dont une grande partie est bouchée. Au niveau du second étage, elles se succédaient initialement à courtes intervalles, ce qui n'est pas sans évoquer un chemin de ronde. Les trois portes extérieures sont toutes de petites dimensions .
Édifice en forme de tour flanquée par une tour cylindrique pourvue d'archères. Porte au rez-de-chaussée. Nombreuses fenêtres géminées à l'étage, à deux baies barlongues surmontées d'un tympan sous arc ogival, avec linteaux évidés de trilobes et oculus quadrilobé. 
Rez-de-chaussée voûté de 4 travées sur croisées d'ogives retombant sur un colonne centrale.


Au Moyen Âge, un seigneur local a élevé un château avec un donjon à la croisée des chemins menant à Précy-sur-Oise et à Morancy-la-Ville. Cette forteresse surveillait également la route descendant vers un gué de l’Oise, déjà utilisé à l’époque romaine. Le site a livré un habitat installé dans un enclos semi-circulaire délimité par des fossés.
Cet habitat, qui présentait des traces d’incendie, a été reconstruit et agrandi deux fois au cours du XIIesiècle.
 Le bâtiment principal mesurait 11,25 m de long sur 6,75 m de large.
Au rez-de-chaussée, se trouvaient une salle et une cuisine, avec un foyer aménagé directement sur le sol en terre battue. La cuisine a livré des céréales et des fèves carbonisées, de la vaisselle peinte, ainsi qu’une monnaie d’argent battue à Beauvais.
Dans la cour, on a découvert une cave et de nombreuses petites fosses dépotoirs. Cet habitat a été rasé et reconstruit à proximité immédiate au XIIIe siècle. Il était alors constitué de plusieurs édifices, dont deux bâtiments allongés et en partie enterrés.
Non loin de là, les vestiges d’un four à chaux, avec ses rejets de combustion, ont été découverts. Au XVe siècle, les pierres de ces bâtiments ont été récupérées pour en construire d’autres, en bordure d’un nouveau chemin, tandis que l’ancien espace bâti était reconverti en terres agricoles.




Matériaux : Pierre




Historique :
La forteresse de Morancy est née  au Moyen Âge, un seigneur local avait élevé un château avec un donjon à la croisée des chemins menant à Précy-sur-Oise et à Morancy-la-Ville. Cette forteresse surveillait également la route descendant vers un gué de l’Oise, déjà utilisé à l’époque romaine. Le site a livré un habitat installé dans un enclos semi-circulaire délimité par des fossés. Cet habitat, qui présentait des traces d’incendie, a été reconstruit et agrandi deux fois au cours du XIIe siècle.

Au XIIIe siècle, cet habitat a été rasé et reconstruit à proximité immédiate au XIIIe siècle. Il était alors constitué de plusieurs édifices, dont deux bâtiments allongés et en partie enterrés. Non loin de là, les vestiges d’un four à chaux, avec ses rejets de combustion, ont été découverts.
La forteresse a joué un grand rôle dans le cours du moyen âge, XIVe siècle, a été démantelée sous Louis XI. 













* Sur la base Mérimée
http://www.culture.gouv.fr/









Le château





















Aucun commentaire: