mercredi 18 mars 2015

Fiche Historique. Les donjons. Corbeil (Essonnes)











Fiche N° 2





Armorial appartenant aux rois de France

 





۝   Le donjon de Corbeil,  à Corbeil-Essonnes.








Situés en bordure de Seine et à proximité d’une artère reliant Paris à Fontainebleau, les sites de Corbeil et d’Essonnes ont toujours eu une importance stratégique due à ces voies de communication essentielles. Pour sa part, Corbeil a longtemps été défendue par un système de fortification avec la présence de châteaux. Sous le règne de Charles le Gros, il a été décidé d’élever des défenses sur les bords du fleuve. C’est le comte Haymon qui fut chargé de la construction, sur la rive droite, du château du pont de Corbeil.









Dénomination : Donjon ou tour de ganne


Localisation : 91100, Corbeil-Essonnes, département de l'Essonne.


Région : Ile-de-France


Année de construction :  X ième Siècle.


Anciennement : Donjon de château-fort


Année de destruction ou démolition du donjon : Début XIXe ainsi que son château



Architecture : 

Le château était équipé de cinq tourelles et bénéficiait d’un donjon carré baptisé tour du Hourdy, les fossés de l’édifice aujourd’hui totalement comblés étaient alimentés par un bras de la Seine qui avait été spécialement creusé. Après leur désaffection, ils ont pris la forme d’un souterrain reliant le Port des Gendarmes au Port des Boulangers.

 Le Donjon de Corbeil, cette grande tour de pierre, mesurait 25,5m de haut, composé de quatre tours carré maçonnées de haut en bas, il était entouré d'une enceinte et d'un fossé. Un pont devait être édifié sur le fleuve vers l’an 900.
La construction des bâtiments de défense de Corbeil est attribuée à Aymon de Corbeil, qu’une certaine tradition désigne comme le père des légendaires « Quatre Fils Aymon » !.





Matériaux : Pierre





Historique :

Corbeil, cité gallo-romaine, château de défense de la Seine au Moyen Âge puis ville royale dès 1120, et Essonnes qui connut l’implantation de chasseurs au Paléolithique, de potiers gaulois et qui devint dès le XIIe siècle une importante ville industrielle sur la route de Paris, ont très tôt été liées dans leur développement économique et démographique
 La construction de bâtiments de défense fut entreprit sous le règne de Charles III le Gros, dont un à Corbeil. N’en subsistent aujourd’hui que les fondations sur la rive droite.
 Bâti par le comte Haymon de Corbeil, il disposait d’une enceinte avec cinq tourelles, d’un donjon appelé la « tour du Hourdy » et était entouré d’un bras artificiel de la Seine.












* Le donjon, le patrimoine
http://www.corbeil-essonnes.com/spip.php?article3044

La ville de Corbeil-Essonnes

2 commentaires:

Anonyme a dit…

After going over a handful of the articles on your site, I honestly appreciate your technique of blogging.
I book marked it to my bookmark webpage list and will be checking back in the near future.
Please check out my website too and let me know your opinion.

Anonyme a dit…

Nice post. I learn something totally new and challenging on sites I stumbleupon on a daily basis.

It's always useful to read articles from other authors
and practice something from their web sites.