dimanche 2 février 2014

Fiche historique. Les donjons. Houdan











Fiche N° 2




Armorial appartenant aux seigneurs de Montfort

 





۝   Le donjon de Houdan,  à Houdan.












Le donjon de Houdan est une tour fortifiée médiévale située à Houdan dans les Yvelines sur l'axe Poissy-Thoiry, proche d'Ivry-la-Bataille, au Nord-Ouest de son département. La tour maîtresse pourvu de flanquements semi-circulaires est bâtie dans la première moitié du XIIe siècle par Amaury III de Montfort, c'est un des derniers vestiges des anciennes fortifications de la ville. C'est une tour massive, isolée à l'ouest du bourg.














Dénomination : Donjon


Localisation : Place de la tour, 78550, Houdan, département des Yvelines.


Région : Ile-de-France


Année de construction : XII e Siècle.



Anciennement : Tour Fortifiée



Année de destruction ou démolition du Château : Toujours en place





*





Architecture : 

Houdan, autrefois une des châtelleries du comté de Montfort, est une petite ville commerçante, du département de Seine-et-Oise, sur la route de Paris à Dreux. Un donjon bâti par Àmaury III, seigneur de Montfort et comte d'Évreux (1105-1137), s'élève au milieu de la ville et la domine de sa masse imposante. Ce monument féodal , après plus de 700 ans d'existence et malgré quelques brèches faites de main d'homme, peut encore braver plusieurs siècles d'abandon, tant sa construction est robuste. Il est bâti en meulière avec quelques chaînes en grès, l'apparence de sa force sauvage lui donnent ce visage. La rareté des ouvertures se retrouve également à l'intérieur, on a peine à comprendre comment le jour et l'air pouvaient circuler dans cette sombre masse.
Ce donjon se compose d'une tour ronde de 15 mètres de diamètre,cantonnée de quatre tourelles de 04 mètres dénomées sur le plan N, O, E, S. Le donjon ce rapproche de ceux de Provins et d'Étampes.



Une étude de l'Inrap aux alentours et sous le donjon

Le donjon de Houdan est la tour maîtresse, seule subsistance de l'ancien château de Houdan, et relevait, au XIIe siècle de la châtellenie des comtes de Montfort, en leur château de Montfort-l'Amaury. Bien qu'une forte tradition, déjà ancienne, attribue la construction de la tour à Amaury III de Montfort dans le premier tiers du XIIe siècle, aucune source écrite ne confirme cette attribution. La tour, ouvrage de conception savante, prenait place dans une enceinte circulaire avec fossé, détruite au XVIIIe siècle.
Une nécropole, datée entre les VIe et VIIIe siècles a été identifiée et fouillée à deux reprises : en 1952, une première sépulture sous le donjon même, puis en 1978 soixante-huit sépultures dans les deux pentes au pied des flancs nord-ouest et sud-est. Le diagnostic a porté sur le flanc nord-est de la tour, à côté des accès. La nécropole a été clairement retrouvée de ce côté. Mais le diagnostic a permis d'établir la succession des événements reliant la nécropole à la tour. Après l'abandon de la nécropole, un premier état d'aménagement est reconnaissable par l'apport d'un épais sédiment crayeux. L'effet d'une phase initiale d'aménagement castral avec creusement du fossé circulaire et cour surélevée a été reconnu. Un sol noir, très induré, riche en céramique de la seconde moitié, voire de la fin du XIIe siècle, couvre cette craie montrant une occupation assez conséquente. Ce sol est couvert d'un nouvel apport crayeux. L'ensemble de ces formations est clairement recoupé par la tranchée de fondation du donjon. La partie haute de la stratigraphie est moderne, prenant place dans un important décaissement du sol du château consécutif à la démolition de son enceinte et au nivellement du fossé à la fin du XVIIIe siècle. Ce décaissement a supprimé les niveaux médiévaux postérieurs au XIIe siècle, mais est sans conséquence pour la datation de la construction du donjon. Il a pu être établi grâce à ce diagnostic que le donjon de Houdan ne peut être antérieur aux années 1150-1170 et a dû être entrepris vers 1180 ou 1190.




Matériaux : Pierre meulière, grès.





Historique :

Le site fut occupé dès le Haut Moyen Âge, comme l'atteste la nécropole mérovingienne retrouvée à proximité. La seigneurie de Houdan passa dans le patrimoine des comtes de Montfort, vassaux des rois France, à la fin du XIe siècle. Le comte Amaury III de Montfort (1105-1137) est généralement désigné comme le bâtisseur de l'actuel donjon, achevé sans doute peu avant sa mort. Notons également que Simon IV de Montfort (1150-1218), descendant d'Amaury III, fut le chef de la croisade contre les Albigeois à compter de 1209.
Le donjon de Houdan constitue un pur chef d'œuvre de l'architecture castrale du XIIe siècle. Alors que la plupart des réalisations contemporaines sont quadrangulaires, Houdan présente quatre faces fortement bombées et cantonnées aux angles de tourelles cylindriques, pleines à la base et creuses au premier étage. Il est conservé sur une hauteur de près de 30 mètres. Ses murs atteignent 3,50 mètres d'épaisseur. Le parement est relativement irrégulier, en grès sur quelques mètres, puis en pierre meulière vers le sommet.








Dimensions: 

- Diamètre de 15 mètres

- 4 Tourelles d'un diamètre de  4.00 mètres

- Hauteur de 23 mètres












Le donjon







Descriptif architecturale du Château



Houdan












Par Mr M.A de Dion, membre de la société Française d'Archéologie






































Aucun commentaire: